Nous joindre: (514) 788-3383 English
Nous joindre: (514) 788-3383 ou

Bénévoles recherchés pour À nous la rue! Impliquez-vous dans le cadre de ce rendez-vous artistique incontournable qui regroupera plus de 700 artistes de partout. S’inscrire

Montréal lutte contre l’eau et la glace

Saviez-vous que, dès sa fondation en 1642 et jusqu’aux années 1800, les inondations étaient choses courantes à Montréal ? En effet, quand venait le printemps, la fonte des glaces et des neiges devenait incontrôlable et amenait son lot de complications.

Quand les premiers colons fondèrent Montréal, ils s’installèrent très (voire trop) près du fleuve, où se situe le Vieux-Montréal aujourd’hui. C’est d’ailleurs l’installation de la colonie dans cette zone inondable qui faillit causer sa perte dès la venue du printemps !

C’est suite à cette première tragédie que fut d’ailleurs implantée la croix du Mont-Royal. Le sieur de Maisonneuve implora Dieu de leur laisser la vie sauve et, puisqu’il fut exaucé, il érigea la croix. Une première calamité fut ainsi évitée, mais ce ne fut malheureusement pas la dernière du genre.

La plus remarquable et désastreuse fut sans contredit l’inondation d’avril 1886, dans le Vieux-Montréal. Cette inondation passera à l’histoire car, jamais dans l’histoire de Montréal, l’eau n’avait atteint une telle hauteur. Plus d’un mètre d’eau submergeait le sol. Il s’agit de l’inondation la plus considérable du 19e siècle !

C’est cette catastrophe naturelle qui poussa les Commissaires du Havre (commission créée en 1830) à construire une digue protectrice pour enrayer ce problème. La construction se compléta en 1898 et la digue fut connue sous le nom de Jetée Mackay. Lors de l’expo ’67 elle fut renommée Cité du Havre, où se trouve aujourd’hui Habitat 67. Une impressionnante barrière de protection de plus d’un km fut également construite, et ce, à partir de la rue Berri.

Dès 1896, sous le règne de Wilfrid Laurier, d’autres constructions furent mises de l’avant afin de contrer le problème des inondations et ainsi développer le port. On pense, par exemple, au quai Laurier dans Maisonneuve.

Malgré les nombreux dommages causés par les catastrophes de la nature, le port de Montréal réussit par la suite à se développer de façon significative. On y construisit des silos à grains et Montréal devint même l’un des plus grands ports d’exportation de céréales.  Le premier silo fut construit en 1903 et démolit en 1982.

Avec le temps, Montréal réussit donc à lutter contre l’eau et la glace pour permettre aux habitants, marchands et visiteurs de pouvoir profiter pleinement du Vieux-Montréal tel qu’on le connaît à présent. Définitivement l’un des plus bels endroits de la métropole !

Sources :

Montréal en Histoires

ICI Radio-Canada

tolkien2008

Archives Montréal

Crédit couverture: Musée McCord

Partager
Vous pourriez aimer:
Joe Beef

Né Charles McKiernan aux environs de 1835, Joe Beef aussi surnommé « l’ami du peuple » est un personnage important de notre histoire. lire la suite
Montréal, ville de diversité

L’une des plus grandes richesses de la métropole vient très certainement du fait que Montréal soit une ville très multiculturelle. lire la suite
Le fleuve Saint-Laurent

Saviez-vous que le fleuve Saint-Laurent a porté plusieurs noms avant que ce dernier soit celui officiel? lire la suite
Grandes Montréalaises
Suivez-nous partout
#375MTL | @375MTL